accordion-iconalert-iconarrow-leftarrowarticleShowedbacktotopCreated with Sketch. bookmarkcall-iconcheckchecked-iconclockclose-grcloseconnexion-iconfb-col fb-footer-iconfb-iconfb feedMark__icon--radiofeedMark__icon--starPage 1Created with Avocode.filterAccordion-arrowgoo-col headerBtn__icon--connecthomeinfo-blueinfo insta-1 instalank2IconCreated with Avocode.lglasslink-2linklink_biglinkedin-footer-iconlinkedin-iconlinkedin Svg Vector Icons : http://www.onlinewebfonts.com/icon lock-bluelockmail-bluemail-iconmailnot_validoffpagenavi-next-iconpdf-download-iconplus print-iconreadLaterFlagrelatedshare-icontagsLink-icontop-pagetw-col tw-footer-icontw-icontwitter unk-col user-blueuseruserName__icon--usernamevalidyoutube-footer-iconyoutube Svg Vector Icons : http://www.onlinewebfonts.com/icon

Précisions sur l'intérêt légitime justifiant la licéité d'un traitement automatisé

Jurisprudence

Une société a attaqué en excès de pouvoir le refus implicite de modifier une délibération n° 2018-303 du 6 septembre 2018 par laquelle la CNIL a actualisé ses recommandations en matière de stockage et à d'utilisation du numéro de carte bancaire dans le secteur de la vente à distance. Parmi plusieurs moyens, l'un a donné lieu à un fichage au Recueil Lebon. La société requérante critiquait en particulier l'article 2 de cette délibération qui rappelle dans quelles hypothèses les données relatives à la carte de paiement peuvent, à l'occasion d'une transaction, être collectées et traitées par une société vendant des biens ou des services à distance. Á cet effet, elle faisait valoir que, au-delà de la position de la CNIL, la conservation des...

Pas encore abonné ?

Restez informé partout et tout le temps, LexisVeille.fr scrute et analyse toute l’actualité du droit et des juristes pour vous avertir sans délai de ce qui vous concerne vraiment.

Je m'abonne

Déjà inscrit ?

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article en vous connectant ci-dessous.