Covid : vite un vaccin !

Jurisprudence

Une personne qui bénéfice en continu d'une assistance respiratoire et souffre d'obésité et de diabète ne justifie pas néanmoins devoir, dans les 48 heures, être vaccinée contre la Covid-19 et ainsi d'une atteinte manifestement illégale à une liberté fondamentale à laquelle il pourrait être porté remède à très brève échéance (CJA, art. L. 521-2). Le juge du référé-liberté n'accède donc pas à sa demande. Il admet, certificat médical aidant, que le plaignant fait partie des patients à risques de la maladie, mais constate qu'il ne démontre pas être au nombre des populations particulièrement vulnérables. En outre, l'intéressé vit à son domicile, ne travaille pas, et ne reçoit l'assistance d'aucune tierce personne autre que son épouse. Donc, ni...

Pas encore abonné ?

Restez informé partout et tout le temps, LexisVeille.fr scrute et analyse toute l’actualité du droit et des juristes pour vous avertir sans délai de ce qui vous concerne vraiment.

Je m'abonne

Déjà inscrit ?

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article en vous connectant ci-dessous.