accordion-iconalert-iconarrow-leftarrowarticleShowedbacktotopCreated with Sketch. bookmarkcall-iconcheckchecked-iconclockclose-grcloseconnexion-iconfb-col fb-footer-iconfb-iconfb feedMark__icon--radiofeedMark__icon--starPage 1Created with Avocode.filterAccordion-arrowgoo-col headerBtn__icon--connecthomeinfo-blueinfo insta-1 instalank2IconCreated with Avocode.lglasslink-2linklink_biglinkedin-footer-iconlinkedin-iconlinkedin Svg Vector Icons : http://www.onlinewebfonts.com/icon lock-bluelockmail-bluemail-iconmailnot_validoffpagenavi-next-iconpdf-download-iconplus print-iconreadLaterFlagrelatedshare-icontagsLink-icontop-pagetw-col tw-footer-icontw-icontwitter unk-col user-blueuseruserName__icon--usernamevalidyoutube-footer-iconyoutube Svg Vector Icons : http://www.onlinewebfonts.com/icon

Coronavirus : les mesures « ressources humaines » du deuxième budget rectificatif pour 2020

Le deuxième budget rectificatif pour 2020 amplifie et complète les mesures instaurées par la première loi de finances rectificative du 23 mars 2020, avec le même objectif : répondre à la crise économique engendrée par l'épidémie du Covid-19. Certaines des dispositions du nouveau texte intéressent directement les services RH et de paye, telles : 1) l’extension au 1er mai 2020 du dispositif de « chômage » partiel aux salariés particulièrement vulnérables au coronavirus et aux parents d'enfants sans solution de garde (jusqu'ici placés en arrêt maladie) ; 2) l’exonération d’impôt sur le revenu, dans la limite de 7 500 € par an (contre 5 000 actuellement), des heures supplémentaires ou complémentaires effectuées par les salariés du 16 mars 2020...

Pas encore abonné ?

Restez informé partout et tout le temps, LexisVeille.fr scrute et analyse toute l’actualité du droit et des juristes pour vous avertir sans délai de ce qui vous concerne vraiment.

Je m'abonne

Déjà inscrit ?

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article en vous connectant ci-dessous.