Nullité du contrat d'assurance automobile pour fausse déclaration intentionnelle : modification de l'appréciation du risque

Il incombe à l'assureur d'apporter la preuve que l'assuré a commis une fausse réticence ou une fausse déclaration de mauvaise foi dans l'intention de tromper l'assureur sur la nature du risque et que celle-ci a modifié son appréciation du...

Pas encore abonné ?

Restez informé partout et tout le temps, LexisVeille.fr scrute et analyse toute l’actualité du droit et des juristes pour vous avertir sans délai de ce qui vous concerne vraiment.

Je m'abonne

Déjà inscrit ?

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article en vous connectant ci-dessous.